Quantification

Comment investir l’architecture, l’espace d’un bâtiment ou d’une ville? Quelle forme y ajouter? à quelle échelle et dans quelle lumière? Ce sont les questions qui m’accompagnent. Pour tenter d’y répondre, je sculpte des formes éphémères, en utilisant des matériaux et des tissus souples, inspirés par l’histoire de la draperie et de la sculpture non figurative, ainsi que la recherche de chronophotographes du XIXe siècle comme Etienne-Jules Marey. Ces drapés en mouvement, ma matière première, sont aussi des morceaux d’espace-temps, leur existence éphémère contraste et dialogue avec le temps des structures architecturales.